Tonnerre de Jazz

Bilan 5ème Tremplin

Cette année 2019, une quinzaine de candidats nous sont parvenus ; la sélection a retenu comme chaque année, 4 finalistes.

A l’unanimité le quartet de Julien Marga a raflé la mise, en remportant le prix du jury, le coup de coeur du public et le prix des internautes (organisé en partenariat avec le journal Sud Ouest).

  • Julien Marga quartet
    Ce quartet joue les compositions du leader guitariste Julien Marga ; la musique accessible et mélodique accroche tous les publics, à travers un répertoire bien rôdé, qui sans être novateur, produit un jazz subtil et raffiné. Formé au conservatoire de Bruxelles, et donc très actif sur la scène belge, le quartet basé à Roubaix, n’a pas hésité à descendre « les pavés du nord » pour participer à leur premier tremplin ! Comme quoi, la chance (mais surtout le travail !) sourit toujours aux audacieux !

Pour autant les 3 autres groupes n’ont pas démérité, notamment dans l’interprétation du standard (choisi dans le répertoire du disque « Kind of Blue » de Miles Davis, dont on fêtait les 50 ans).

  • Nyouz quartet
    Le quartet du bassiste électrique Marius Gérin a créé la surprise de bout en bout ! Inscrit au tremplin, à quelques heures de la clôture des inscriptions, n’ayant pratiquement aucun enregistrement à fournir, et hésitant encore sur le choix du nom du groupe !! Nous avions néanmoins été séduit par cette démarche opportuniste ; résultat, un répertoire pas toujours en place, mais une pêche et un groove indéniable, dans un répertoire écrit par Marius (grand échalas virevoltant), et qui par moment pouvait nous rappeler un certain Jaco Pastorius ; un groupe à suivre donc, car les autres musiciens ne sont pas manchots, dont le sax Florent Micheau.
  • Miguel Castro quartet
    D’origine chilienne, Miguel propose une musique simple propulsée par l’excellent sax d’origine argentine Tom Salguero, et la solide rythmique du contrebassiste François Poutou. Mélodies jouées en boucle, qui ne manquent pas de charme, le leader se fait discret, peut être un peu trop par moment : une musique intéressante, mais encore en rodage semble-t-il.
  • Antoinette trio
    Une instrumentation et un répertoire dédié à la nouvelle musique brésilienne, à celle d’Egberto Gismonti en particulier ; une flûtiste enjouée et virtuose, Julie Audoin, passant du piccolo à la flûte traversière ; un répertoire bien rodé, et une mise en place sans faille ; bref, un groupe mature, sûr de lui, un peu trop même, car les facéties et autres blagues du clarinettiste Arnaud Rouanet, ont fini par prendre le pas sur la musique.

A noter, l’excellence des trois batteurs qui ont animé ce tremplin : Milan Tabak, Pierre Pasquis et Lucas Vanderputten ; virtuoses, mais subtils et inventifs.

Pour finir, et indépendamment des résultats, ce 5ème tremplin a été une fois de plus, une fête du jazz, par les rencontres occasionnées et la diversité des courants représentés ; il faut remercier la ville de Billère et en particulier Marylis Van Daelle (adjointe à la Culture) pour la fidélité, le soutien et l’engagement financier qu’elle donne à ce tremplin, de dimension nationale.